Articles

Toilettage : mon chien sent fort !

Il y a des chiens qui sentent fort le chien.

L’odeur d’un chien est parfois incommodante. Que faire ?
La première chose : le brosser. Utiliser une étrille pour les grands chiens à poils longs, un peigne fin pour un chien à poil ras.
Le brossage enlève les poils morts. Une fois qu’il est brossé, le peigner à rebrousse poil en saupoudrant de talc la peau du chien du haut de la queue jusqu’à la nuque. Frictionnez pour le faire pénétrer. L’odeur va disparaître.

La tactique contre les tiques de votre toiletteur à domicile

Quand votre animal de compagnie passe une partie de son temps dehors, ils peuvent attraper des tiques. La morsure d’un tique est souvent bénigne, mais elle peut aussi engendre des complications et des maladies graves. Sylvie, toiletteuse à domicile à Lyon explique lors de ses séances de toilettage à domicile, qu’il existe trois méthodes naturelles pour éloigner ces parasites :
– la médaille Tic clip : elle protège les chiens et les chats contre les tiques. Une couche élaborée selon les principes de la bioénergie brouille les capteurs de la tique,
– le tire-tic : il a été mis au point par un vétérinaire et permet d’ôter le tique,
– le Tictox : à base d’huiles essentielles, mise au point par un pharmacien à Strasbourg, il tue la tique mais aussi les « borélies » responsable de maladie de Lyme que véhicule les tiques.
Lors d’une séance de toilettage à domicile où votre toiletteuse s’occupe de votre chien ou de votre chat, n’hésitez pas à demander des précisions sur chacune de ces méthodes à votre toiletteuse à domicile.

Des conseils de votre toiletteur pour l’alimentation de votre chat

Lors d’une séance de toilettage à domicile, la toiletteuse ou le toiletteur peut vous apporter des conseils sur l’alimentation de votre chat. Le chat possède un goût et un odorat très développés, les deux sont d’ailleurs solidaires car les félins ont une cavité dans le palais qui leur permet de « goûter » les odeurs diffuses de l’air.

Il faut se souvenir que les chats sont méfiants et sélectifs face à un nouvel aliment. Ils aiment changer de menus et supportent mal la monotonie. Il est donc nécessaire de varier, mais il faut éviter tous les changements brutaux.

Quelques astuces : le chat a horreur de manger près de sa litière, il affectionne la vaisselle en verre ou en porcelaine, il préfère grignoter par petites quantités. Enfin, s’il boit modérément, il est important de renouveler fréquemment son eau.